The Smell of Blue Electricity

The Smell of Blue Electricity met en jeu les quatre musiciens de Blow Up Percussion, Tempo Reale pour la régie sonore et le compositeur, qui réalise l’électronique en direct sur un ordinateur équipé de différents contrôleurs.

Avec l’énergie d’un live techno, il complète les séquences rythmiques des percussionnistes par des textures synthétiques et des basses puissantes. Définitivement éloigné de l’image du créateur démiurge, œuvrant laborieusement à sa table de travail pour livrer sa partition, Vittorio Montalti opère cette démarche de performeur en conscience, car elle lui ouvre tout un monde de nouvelles interactions avec les musiciens, comme avec le public. Il a investi progressivement le domaine de l’électronique dans le champ de ses compositions, autant pour les timbres qu’il offre, aujourd’hui bien ancrés dans nos inconscients musicaux, que pour les possibilités nouvelles qu’il ouvre.

Ces rapports à la technologie sont justement interrogés dans cette pièce, avec des percussionnistes qui usent parfois d’objets simples, comme des ustensiles de cuisine (poêles, plats à tarte, bouteilles...), aux côtés de ses traitements informatiques raffinés.

Programme

Vittorio Montalti : The Smell of Blue Electricity

Distribution

Vittorio Montalti : électronique live

Blow Up Percussion : Flavio Tanzi, Aurelio Scudetti, Luca Giacobbe et Pietro Pompei

Tempo Reale : régie sonore par Damiano Meacci

Œuvre commandée avec le soutien de SIAE - CLASSICI DI OGGI 2018-19