Une rentrée d’incertitudes mais une évidence s’impose : l’être ensemble, cette absolue nécessité de se retrouver physiquement autour d’une expérience artistique sera toujours la condition d’existence du spectacle vivant. John Cage définissait l’expérimentation en musique comme le fait de ne pas savoir où l’on va. Ne pas savoir où l’on va mais avec une grande rigueur, pourrait-on dire, car une chose n’empêche pas l’autre. Cette attitude expérimentale et rigoureuse nous anime, nous pensons qu’elle est aussi la seule voie possible pour ce devenir d’une humanité, tant elle a donné des résultats dans la production de nouvelles œuvres et de nouveaux savoirs et tant elle peut nous permettre de reprendre espoir en l’humanité malgré la complexité et l’impression de perte de contrôle. Cette période nous aura ainsi donné l’opportunité de bâtir de nouveaux projets et de nouveaux partenariats scientifiques, pédagogiques et artistiques.

Nous sommes donc optimistes et désireux de vous présenter notre saison 2020/2021 que l’équipe de GRAME a concoctée, reports de Biennale amplifiés de nouveaux rendez-vous et nouveaux projets qui font de saison en saison fleurir cet écosystème qu’est GRAME en un jardin des sens et de l’esprit.