24.03.20 20h00
Théâtre de la Renaissance

Ne fermez pas les yeux

Durée : 1h20

L’oreille peine à les reconstituer, elle est toujours sur le point de les harmoniser, mais ils ne sont jamais tout à fait entendus, jamais complètement harmonisés, et en fin, dans la soirée, l’un après l’autre les sons se meurent, et l’harmonie fait défaut, et le silence tombe.
Virginia Woolf

Réputé pour l’excellence de ses interprétations, Contrechamps est un ensemble spécialisé dans la création musicale des XXe et XXIe siècles depuis plus de quarante ans. Ses musiciens prennent plaisir à décloisonner les merveilles de cette musique ainsi qu’à mettre en valeur la diversité des esthétiques de la scène contemporaine et expérimentale.
C’est indubitablement le cas dans ce programme au sein duquel se côtoient les personnalités les plus éclectiques et inattendues, qui font résolument musique de tout bois. Ainsi le danois Simon Løffler compose-t-il pour un trio jouant sur des pédales d’effet, un câble jack mal branché et des… néons, dont il utilise les crépitements. Francesco Filidei, quant à lui, se contente d’une (longue) table et de l’électronique pour fait le procès des assassins de Franco Serantini, victimes de violences policières en mai 1972 en Italie. Matériau minimal également pour Jurg Frei qui affirme : « Une séquence de note représente un point de départ pour la plupart des compositeurs. Moi, c’est là que je m’arrête. » Dans Breath and Break, comme son titre l’indique, c’est sur le grain du souffle que se penche l’italien Ivan Fedele, qui travaille le son comme une ombre fuyante.
C’est, au reste, ce qu’est concrètement le son, tout le temps, pour l’artiste sonore américaine Christine Sun Kim. Celle-ci est en effet sourde de naissance. Ce qui ne l’empêche pas d’utiliser de multiples formes et médias pour révéler le son comme fantôme et potentiel – une absence et un moyen d’exercer un pouvoir sur le monde.
Ne fermez pas les yeux.

Programme

Simon Løffler, B (2012), pour 3 performers, tubes fluorescents et électronique
Ivan Fedele, Breath and Break (2012), pour trio de cuivre et dispositif électronique
Jurg Frei, Extended circular music n°5 (2014)
Francesco Filidei, I Funerali dell’anarchico Serantini, pour 6 performers
Christine Sun Kim, Deaf, not mute, nouvelle œuvre pour cor, saxophone, trompette, trombone, percussions et vidéo.

20190226_contrechamps_samuel_rubio_032_hr.jpg

Christine Sun Kim, performance
Ensemble Contrechamps :
Charles Pierron, cor
Pierre-Stéphane Meugé, saxophone
Matthew Conley, trompette
Jon Roskilly, trombone
Thierry Debons, percussion
Christophe Egea, ingénieur son

©Samuel Rubio

24.03.20 20h00
Théâtre de la Renaissance

Théâtre de la Renaissance
7 Rue Orsel
69600 Oullins
T 04 72 39 74 91
https://www.theatrelarenaissance.com/