15.03.20 11h00
Auditorium - Orchestre National de Lyon

Histoire du soldat

Durée : 50 min

Tu as plus que le nécessaire puisque tu as le superflu.
Charles-Ferdinand Ramuz

Nous sommes en 1917. L’Europe est ravagée par la guerre. Fuyant conflits et révolutions, privé de ses soutiens habituels, Stravinsky s’est réfugié en Suisse, sur les bords du Léman. C’est le chef suisse Ernest Ansermet qui lui présente le poète Charles Ferdinand Ramuz. De cette rencontre naîtra l’un des plus grands chefs d’œuvre du vingtième siècle : L’Histoire du soldat. À la fois conte musical et pièce de théâtre musical (l’une des premières du genre), les génies des deux hommes s’y trouvent magnifiquement unis. Le verbe de l’un — qui, elliptique et allusif, joue avec aisance des différents registres langagiers, métamorphosant avec une formidable poésie une imagerie bucolique en un enfer diabolique — et la musique de l’autre — colorée, dansante et expressive — sont le véhicule d’un conte moral d’inspiration traditionnelle russe. Les accents jazz et le souffle musical de la partition permettent même de faire passer des maximes que d’aucun pourrait trouver simplistes — « Un bonheur, c’est tout le bonheur, deux, c’est déjà trop » —, mais dont les inconditionnels s’émerveillent toujours.

Dès sa conception, L’Histoire du soldat est conçue comme un spectacle intimiste (les rigueurs de la guerre sévissent jusqu’en Suisse) : sept musiciens (clarinette, basson, cornet à piston, trombone, la contrebasse et percussions figurent la « section rythmique », et le violon, virtuose, incarne le soldat) et un récitant. Un effectif réduit qui permet à l’œuvre de tourner dans tous les théâtres des environs de Lausanne.

En compagnie du comédien Eric Ruf et du chorégraphe Alban Richard, qui offre à la poétique musical un contrepoint dansé, les solistes de l’Ensemble intercontemporain reviennent aux sources lumineuses de cette histoire de « mort parmi les vivants »…

histoiresoldat_hd1_agathepoupeney_philharmonieparis.jpg

Igor Stravinsky, L’Histoire du soldat
Charles-Ferdinand Ramuz, texte
Eric Ruf, comédien
Alban Richard, chorégraphie, danse, lumière

Solistes de l’Ensemble Intercontemporain
Jérôme Comte, clarinette
Jeanne-Marie Conquer, violon
Nicolas Crosse, contrebasse
Samuel Favre, percussions
Jonathan Reith, trombone
Paul Riveaux, basson
Clément Saunier, trompette

©Agathe Poupeney - Philharmonie de Paris

15.03.20 11h00
Auditorium - Orchestre National de Lyon

Auditorium - Orchestre National de Lyon
149 Rue Garibaldi
6003 Lyon
http://www.auditorium-lyon.com/