Sébastien Roux

Pièce pour percussion, vidéo et électronique

Pièce pour percussion, video et électronique est une pièce transdisciplinaire imaginée par Sébastien Roux et interprétée par Stéphane Garin. La pièce met en jeu un système de composition où la partition musicale devient un film split-screen qui s'agence en temps réel.

La pièce prend son origine dans des canons électroniques écrits par Sébastien Roux pour le GRM (10 Canons de Vuza, 2018) et qui servent de base à la recherche de matières sonores pour la percussion. Les canons sont des canons dit de Vuza. Ce sont des canons rythmiques qui ont deux spécifcités : les différentes voix du canon ne se superposent jamais et une fois que toutes les voix sont entrées, tous les temps sont occupés. Toutes les voix sont jouées successivement par l’interprète, chacune est enregistrée (audio et video), et superposée aux précédentes. Le plan fxe sur les mains du percussionniste en train de jouer est démultiplié. Le canon se construit, les voix s'accumulent et se complètent, le split-screen se remplit jusqu’à ce que tout l'espace de projection soit occupé par un fllm.

Image tirée de la Matrice compositionnelle de Zorns Lemma (1970), film de Hollis Frampton.

Sébastien Roux